Publié le mardi 8/12/ 2015

1)    Le vote au Mayane en 2015

2)    Le but de l'actuel mouvement électoral des dimanches 6 et 13/12/2015, est avant tout de mettre en place une équipe chargée de fusionner les services du conseil régional et départemental, en une seule entité appelée "Collectivité Territoriale de la Guyane" ou CTG ; Devant trouver au fur et à mesure une solution à tout problème avéré comme incommode pour les fonctionnaires ; Avant tout il s'agit de rassurer les fonctionnaires si non tout ira de travers dans notre pays ; Tout en amalgamant au mieux les finances et les projets en cours des deux actuelles administrations.

3)    Mais les candidats ont bien vite dérivé en faisant des propositions économiques qui sonnent faux et incompréhensibles pour ce type d'élection. Ils n'ont pas résisté à la pression habituelle de ceux qui réclament un programme économique et autres promesses sociales ou qui font pression en mettant en avant l'inévitable perte des avantages sociaux si tel ou tel équipe parvient aux commandes.

4)    À mon avis, en Guyane-fr, on devrait demander pour une période de deux à trois années à l'équipe élue de bien assumer la fusion des deux actuelles collectivités, puis à l'issue des ces deux à deux années et demie, on devrait aller aux urnes pour un vrai et serein démarrage de notre nouvelle vie dans la CTG, après avoir là par contre bien examiné les propositions économiques et sociales de tout candidat.
5)    La durée du mandat devrait être de 5 ans.
6)    Si 6 ans, l'élu commence à s'imaginer devoir être indéboulonnable avec devoir de trouver les moyens pour rester en place car digne descendant de Jésus-Mahomet.
7)    Si pour 4 ans, il y aura frustration, car on n'a pas le temps pour vraiment réaliser complètement le minimum utile.

8)    Au Mayane on vote par principe et non pas dans la conviction absolue que voter apportera un changement positif significatif. Parce qu'il n'existe aucune autorité locale apte à décider quelle catégorie de personne peut obtenir la nationalité française, à effectivement conférer cette nationalité, en quelle quantité et comment inciter le bénéficiaire à rester le plus longtemps possible dans ce pays.
9)    Je choisis d'abord la logique des gens du MDES, même si jusqu'à présent ce mouvement semble ne prospérer qu'à l'horizontal donc dans les consciences et guère à la verticale donc dans les urnes.
10)    Ensuite, en absence d'un score décisif, je me range du coté du parti socialiste guyanais.

11)    Mais je ne suis ni adhérent ni militant avoué.
12)    On n'est pas dupe, on vote par principe en sachant que Paris et ses légionnaires électoraux verrouillent notre système électoral pour le seul bénéfice des français de France.
13)    Les légionnaires militaires assument une autre fonction.

14)    Si j'ai bien compris, et c'est d'abord ce qui m'y intéresse, le mouvement politique MDES (Mouvement de Décolonisation et d'Émancipation Sociale) prône avant tout une certaine réduction de la prétention des français de France basés en Europe à diriger les aspects importants comme les menus détails de l'existence du Français de Guyane francophone qui se trouve, ici en Amérique du sud, dans un environnement politique et biologique tout à fait différents de celui de l'eurouestal.

15)    Alors, pour ce deuxième tour de l'élection de l'équipe dirigeante de la future CTG, laquelle vais-je choisir ?
16)    Pour la liste éventuellement parrainée ou tacitement approuvée par le Parti Socialiste Guyanais ?
17)    Là, pour cette fois, c'est Non!
18)    Car la direction de ce parti a clairement et publiquement provoqué son éclatement et donc son affaiblissement en plus de s'allier à une député Chantal BERTHELOT de style grec, homosexualiste, qui nous a trahis en faveur des mœurs de l'Euroustal français, en défendant l'adoption et l'enseignement de l'homosexualisme dans nos écoles et la propagation de l'homosexualisme dans notre pays et le parasitage de nos services publics pour hétérosexuels par les affaires des homosexuels.
19)    Mais pourquoi ces derniers ne trouvent-ils pas bon de créer leurs spécifiques administrations sous contrôle éventuel du préfet au lieu de penser à humilier les maires habituellement dédiés aux affaires des hétérosexuels ?

20)    Vais-je choisir la liste conduite par l'actuel Président du Département, malheureusement devenu un malathioniste, Alain TIEN-Liong ?
21)    Là aussi, c'est Non!
22)    Encore tout frais dans nos souvenirs qu'en public et sur les ondes de radio notamment, appuyé par des personnalités eurouestales et des fonctionnaires dont la profession consiste avant tout à protéger la santé des gens, il a clairement ridiculisé et minimisé, voire infantilisé la peur et le refus massif de la population envers l'usage dans notre pays d'un biocide nommé malathion, contre le moustique vecteur du chikungunya.
23)    Malgré le fait que grâce aux techniques actuelles de communications, la population se trouve rapidement informée, avertie, consciente de tout type de danger, effectivement des dirigeants prennent encore le risque de s'adresser aux gens en quelque sorte en obscur latin !
24)    La confiance en a pris un certain coup qui lui a surement couté très cher dans les urnes et a certainement incité à plus d'abstention : On vote pour quelqu'un qui ensuite nous trahis sans état d'âme à la grecque façon Alexis Tsipras premier ministre grec ou à la turque façon monsieur Erdogan président de la Turquie qui à la surprise générale s'est révélé être un nazislamiste pour avoir tout à coup sans crier gare, planté un couteau politique dans le dos d'un monsieur Poutine président russe qui lui était relativement confiant et amical et qui combat le terrorisme de façon légale et loyale.

25)    Personne en situation de la faire n'a pas pensé à exiger une dérogation en notre faveur, s'agissant de la non application chez nous de la loi imposant le dogme de l'homosexualisme des Français de France dans tous les pays de la République, par contre chez nous abondent et sont écoutés et souvent approuvés ceux qui demandent au gouvernement dérogation pour l'utilisation des produits dangereux, dérogation pour réintroduire chez nous le service militaire et autres dérogations tout à fait incommodantes, inutiles, malvenues, contre-productives.
26)    Par exemple, cette ancienne proposition de demande de dérogation qu'on sent encore menaçante, pour réduire les salaires locaux au même niveau que ceux des pays voisins afin soi-disant de faciliter l'apparition d'une puissante bourgeoisie devant entrainer le pays vers le développement : oui j'avais bien entendu cette proposition écœurante et dangereuse de la part de certains élus il y a quelques années, lors des débats publics pour un nouveau statut de la Guyane, là j'écris française, pas francophone.
27)    Dès maintenant nous devons même nous préparer à contrer ceux qui ne manqueront pas de réclamer une dérogation pour prolonger de 6 mois l'état d'urgence au Mayane (Guyane-fr), alors qu'il sera déjà supprimé en France.

28)    En Guyane francophone, voter est un devoir incertain et toujours périlleux, certes non pas par violences physiques.
29)    Semblable au fait de se saisir d'un révolver, d'en faire tourner le barillet au hasard, puis de l'appuyer contre la tempe.
30)    Et clic !
31)    Après résurrection et même en cas de survie, on ne sait plus dans quel monde on se trouve, ou alors on se demande si on est mort ou vivant ou entre les deux comme zombis.

32)    Notamment à cause des positionnements prévisibles des légionnaires électoraux de Paris.

33)    J'imagine que les autorités de la République calculent d'abord le degré d'efficacité de leur décision en faveur des Français de France, puis font exprès d'accorder généreusement la nationalité française et donc le droit de vote, à une multitude de personnes auparavant rendues particulièrement dociles par des souffrances extrêmes et par les religions eurouestales,
34)    Ces personnes certes non criminelles qui étaient citoyennes malheureuses et déçues par leur condition de vie dans leurs Républiques indépendantes qui nous entourent, surtout d'Haïti, qui ensuite chez nous bien évidemment entravent et écrasent par leur droit de vote, toute manifestation même insignifiante de la population de base qui viserait ne serait-ce qu'une modeste autonomie collective de décision sur le plan local.

35)    À mon avis, en Guyane-fr, il n'existe pas de système électoral propre comme il peut l'être en France ou à la Réunion.
36)    Les élections y sont toujours truquées et la fraude est massive.
37)    Mais personne n'ose porter des protestations officielles, parce que paradoxalement ces truquages sont parfaitement démocratiques, et ces fraudes sont tout à fait légales.
38)    À bon ?
39)    Comment est-ce possible ? :

40)    "Alléluia ! Gloire à Jésus papa bon dieu l'éternel. Il est écrit dans la bible que le bon chrétien ne doit pas chercher à contrarier ni à renverser le gouvernement car c'est Jéhovah qui le met en place ; que la femme doit rester soumise à l'homme qui est son chef comme l'église est le chef de l'homme qui doit s'y soumettre".
41)    Et pan! Le fonctionnaire frappe le document de son sceau en disant " Bienvenu parmi nous, vous voila citoyen français. Vous pouvez vous déplacer partout dans les pays de notre république, mais préférez rester en Guyane où on a tellement besoin de vous"

42)    Au suivant!
43)    Alléluia ! Gloire à Jésus papa bon dieu l'éternel, etc. ...

44)    Le fonctionnaire se dit que, suite à des libres départs vers les autres pays de la République, le réajustement de l'effectif des soldats électoraux prévoit le recrutement de 200 nouveaux combattants ; Encore 80 et le compte est bon. Donc,

45)    Au suivant ! Alors, dites-moi, pourquoi voulez-vous devenir Français ?
46)    Mais cette fois la main brandie du fonctionnaire prête à apposer le sceau positif sur le document d'un coup sec, se rapproche lentement de son conteneur afin de l'y laisser.
47)    "Je suis citoyen de la république de Colombie, et fort de mes compétences je viens aider le Guyanais de ce pays à obtenir non pas déjà l'indépendance, mais une une autonomie politique suffisante qui va l'aider à mieux exister dans notre environnement sud-américain"

48)    Dès lors, quelques temps après :
49)    • On a changé de préfet, vous devez refaire votre demande.
50)    • Il y a eu remaniement ministériel et malheureusement votre dossier dont l'examen avait bien avancé, a été égaré. Je vous conseille de redéposer immédiatement une nouvelle demande de naturalisation.
51)    • Des terroristes ont fait sauter la soute de l'avion et on déplore la perte de nombreux bagages dont votre dossier. Reformulez une demande, on vous connait et la procédure sera accélérée.
52)    • L'élection de ce nouveau président de la république a provoqué d'énormes changements dans le fonctionnement de nos services. De partout des citoyens se plaignent des lenteurs subites administratives, par exemple on a du mal à comprendre comment des dossiers basés à Saint Pierre et Miquelon sont réapparus jusqu'en Nouvelle Calédonie.

53)    Bref ! Ce jeu a duré 20 années avant qu'enfin ce monsieur ne récite la formule révélatrice d'une extrême lassitude et soumission : Alléluia ! Gloire à Jésus papa bon dieu l'éternel, etc. ...

54)    En rire, déplorer, caricaturer mais ne pas persécuter.
55)    Il n'est pas question de persécuter ces gens surtout représentés par des Haïtiens nos très proches cousins devenus des compatriotes plutôt agréables, tranquilles et solides travailleurs ; D'ailleurs j'ai toujours compris et admis qu'un réel rattrapage économique au Mayane ne pourra pas se faire sans intimement associer les Haïtiens et la république de Haïti. Toutefois il s'agit de réfléchir à trouver un moyen afin de contourner les manœuvres des Français de France qui les font jouer contre nous, dans leur peur postcoloniale que nous accédions à la moindre autonomie salvatrice pour nous.

56)    De ce fait toutes les élections sont massivement truquées ; La fraude est la règle du jeu, contrairement à ce qui se passe en France ou à la Réunion.

57)    Mais on constate qu'il n'y a que trucage légal, que fraude démocratique !

58)    Quel imprudent osera porter plainte devant un tribunal européen ou international ?

59)    L'examen de sa plainte sera accepté, puis on en profitera –on comme Européen- pour diffuser à ses dépends une magistrale leçon de droit :
60)    "Connaissez-vous un seul État démocratique au monde qui refuse d'accorder le droit de vote à son citoyen jouissant de tous ses droits civiques ?
61)    Maintenant nous vous condamnons à présenter des excuses au gouvernement de France, à lui verser des compensations financières, avec obligation de suivre des traitements psychiatriques assortis d'injections obligatoires de produits tranquillisants"
62)    ----------------------------
63)    Attendez, ne faites pas de bruits. Vous n'entendez rien ?
64)    Mais cessez donc de respirer et prêtez l'oreille : Toujours rien d'entendu, de perçu ?

65)    Ah! Enfin tout de même! Vous entendez bien tout comme moi, émanant de l'épaisseur des murs, des éclats de rires de tous ces magistrats; des coupes qui s'entrechoquent, remplies de précieuse eau pétillante ou d'autres exquis breuvages.

66)    Et que se disent-ils donc ?

67)    "Ce type est tout à fait sain d'esprit et il est vrai que Paris abuse de sa position pour tricher grossièrement. Toutefois nous constatons que Paris ne fait que défendre avant tout sa famille européenne, c'est-à-dire nous autres, et dès lors il n'est pas question que nous crachions dans notre soupe"
68)    ----------------------------
69)    Alors, comme ingrédients des élections en Guyane francophone, que trouvons-nous ?
70)    <> D'un coté :
71)    • Homosexualiste, malathioniste, dérogationiste hostile à l'opinion publique majoritaire.
72)    • Alliance subite avec celui que hier encore on dénigrait sévèrement.
73)    • Cohortes disciplinés des légionnaires électoraux du Légal tricheur, du Fraudeur démocratique en chef difficilement contournable.
74)    • Commentateurs de votre radio publique, qui, son bonnet breton vissé sur son crane crépus, sa baguette de pain doré parisien bien calée sous le bras, son bermuda en tissus madras façon folklore, vous récitent invariablement, élection après élection, en brandissant son microphone made in Asia, que les électeurs s'en vont faire leur devoir civique après la messe ! !
75)    QueIle messe ? À quel dieu ? Mais on s'en fiche, pourvu que soit faite mention en cette occasion électorale d'une sorte de tradition même largement délavée et ridicule ; Et ne manque rien rassurez-vous, l'aire de pétanque est juste à coté, aux relents de saucisses braisées.

76)    <> Et de l'autre coté :
77)    Beaucoup d'électeurs forcément déboussolés qui s'abstiennent d'aller voter en se disant à quoi bon participer à ce jeu de roulette russe ? Vaut mieux aller à la pêche, à l'abatis.

78)    En tout cas, en ce qui me concerne, pour ce deuxième tour électoral, il ne me reste qu'à risquer la liste conduite par l'actuel président de région. Par principe.
79)    ----------------------------
80)    Depuis quelques temps, des politiciens nous désarçonnent en concluant des alliances bizarres entre protagonistes d'idéologie violemment opposée, puis nous assurent qu'il n'y a là aucun mal s'agissant de voter pour un programme, puis par la suite on constate qu'ils se fracassent bientôt en querelles de personnes autour de ce soi-disant programme-liste commun.

81)    Alors forts de leur comportement, nous aussi électeurs, en tout cas ceux qui osent encore aller aux urnes, avons comme nouvelle tendance à privilégier désormais sans état d'âme et de façon bien plus propre, le programme et le personnage du moment qui correspond pendant un certain temps à nos souhaits, sans ne plus accorder une vitale importance à l'aura négative ou positive que des adhérents ou opposants traditionnellement confèrent à telle ou telle étiquette politique.

82)    Et déjà pour la prochaine grande consultation nationale de 2017 qui est l'un de ces événements tout à fait démocratiques donc sans tricheries légales, je serai avec le candidat qui promettra fermement de
83)    -     Dé-greffer l'homosexualisme du Tronc national afin qu'il soit cantonné à sa place : dans une association privée.
84)    -     Sortir sans délai de l'Otan, ce qui signifie se débarrasser de l'actuel dangereux et perfide Yanka, ce pays entre Mexique et Canada.

85)    -     Rétablir pleinement et sans délai des relations normales avec la Russie. (Les bateaux de guerre Mistral finalement non livrés à la Russie ? Je suis convaincu que la plupart des Français comme moi ont ressenti cela comme honte accablante).
86)    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a récemment à sa façon démontré en abattant par traitrise un avion russe combattant le terrorisme, qu'il peut aussi désagréablement se montrer imprévisible que notre actuel président français sous chantage du Yanka)
87)    Après la fin de l'époque de l'URSS, on constate que l'Eurestal Russe a constamment naturellement cherché à se rapprocher de l'Eurouestal, surtout Français, effort constamment mis en échec par le Yanka.

88)    -     Nous Réapproprier le contrôle national de nos propres frontières en Europe.
89)    Comment prétendre assurer un plein contrôle d'une frontière périphérique commune par le Frontex (frontière extérieure) avec 27 ministres des affaires étrangères qui négocient séparément leurs affaires nationales avec l'Étranger ? Également plus de 40 ministres des affaires extérieures pour l'Afrique donc plus de 40 systèmes de contrôle des frontières ; Mais un seul ministre donc une authentique unique frontière dès lors relativement bien protégée, pour chaque pays comme Yanka, Russie, Brésil, Chine, Canada, chacun étant aussi une association d'États autonomes.

90)    <>     À propos du mot "frontex"
91)    On dit que cette organisation européenne désignée comme Frontex apparut en telle année, en négligeant de mentionner qu'au départ il ne s'appelait pas ainsi.
92)    Un jour j'ai eu la surprise de constater que l'Union européenne (UE) l'avait incorporé dans son vocabulaire.
93)    Mais alors qui est l'inventeur de ce mot "frontex" ?
94)    C'est moi Taharqa ! avant 1989.
95)    Avant 1989, j'avais commencé à publiquement proposer un nouveau système de jeu de ballon au pied que je nommai Shutgo puis Shootgo en conférant à <u> puis à <oo> le son de <ou>
96)    J'avais décomposé le segment de validation des points sur la ligne de but, en frontière intérieure que je contractai en Fronti et en frontière extérieure que je contractai en frontex !
97)    Ce dispositif est placé en périmètre au milieu de la largeur du terrain ou au milieu de la ligne centrale qui sépare le terrain en deux parties égales.
98)    Tout cela désigné par ces deux mots dans la description et sur les dessins.

99)    Je ne revendique pas de compensation financière, juste en cette occasion mettre un point sur i.

100)    -     Décider du retrait, de l'abandon immédiat des négociations visant la mise en place d'un traité étendu de libre-échange avec le Yanka.
101)    On doit nous laisser libres d'acheter ce qui nous convient et de rejeter tout ce qui nous est néfaste. Au Yanka la qualité devient artificielle, il y a beaucoup de produits et de comportements à soigneusement rejeter.
102)    On ne va pas accepter par exemple que des cyniques industriels désireux d'augmenter leur profit, obtiennent le droit silencieux secret d'accaparer ou de détruire des semences naturelles, pour ensuite dire aux gens qui ont faim qu'ils sont libres d'acheter ou pas leurs produits génétiquement modifiés.

103)    -     La non ingérence dans les affaires intérieures d'un autre État ; La fin des interventions militaires à l'étranger surtout sans approbations légales extérieures.
104)    ----------------------------
105)    Car, fatigués de ces interventions étrangères non autorisées ou intempestives, des Africains, par exemple, qui ne disposent pas d'armements actualisés leur permettant de riposter de manière symétrique, pourraient décider eux aussi d'infiltrer nos frontières par des soldats afin de, comme au corps à corps, faire sauter des gens et des infrastructures.
106)    Va-t-on les qualifier de terroristes ?
107)    Alors, le cas échéant, les journalistes feront l'économie de se déplacer à l'étranger pour engranger le plein d'images habituelles de souffrances et de dévastations puisqu'ils pourront les faire à domicile.

108)    En réalité, un terroriste c'est un dirigeant politique ou un particulier qui terrorise surtout avec des moyens violents destructeurs, à l'intérieur de ses propres frontières nationales, son propre peuple et sa propre Constitution nationale et les lois de son propre pays.
109)    Mais dès qu'il exerce ce type d'activité à l'extérieur de ses frontières nationales, on doit normalement le qualifier de soldat. De soldat étranger inamical et non pas de terroriste. Il y a intrusion hostile de la part de ce soldat qui était terroriste ou soldat normal dans son pays.
110)    Rien d'autre qu'un soldat ennemi. Surtout que le plus souvent diverses Institutions qui lui sont étrangères notamment celles officielles d'États étrangers, lui fournissent des raisons évidentes de se comporter comme tel : un soldat ennemi que néanmoins nous devons naturellement et légitimement éliminer.

111)    Par motivations commerciales et de prestige, envoyer des équipements militaires létaux ou nos soldats ultra-équipés soutenir les despotes absolus de Mahomet au Moyen Orient, soutenir des organisations diaboliques fourbes par définition, puis traiter de terroristes les délégués envers nous hostiles de ces peuples en ruine et les mandatés de ces organisations qui viendraient nous infliger des contre-danses ?

112)    Eh bien oui ! Au Mayane soit la Guyane-fr, malgré tout, on n'est pas si mal; Il y a de l'espoir pour parvenir à mieux y exister.
113)    Alors continuons à aller voter.

114)    Vive le bon peuple de Mayane ! Vive le bon peuple de France ! Vive la République !

115)        Merci.

116)    <<<<<<<<<<<>>>>>>>>>>>

Publié le mardi 8/12/ 2015